dimanche 28 avril 2013

Vanity Game, de H. J. Hampson

Une star du football tue sa femme top model. Celle-ci revient d'entre les morts. Sauf que ce n'est pas vraiment elle mais une pauvre fille qui a subi chirurgie esthétique et cours de diction pour lui ressembler. Apparemment c'est du très bon boulot parce que tout le monde se laisse berner. Sauf le lecteur.

Pas grand chose à dire. Du thriller pas vraiment haletant, ni même rigolo. Allez hop, on oublie tout ! D'ailleurs, quelques jours après la fin de ma lecture, je ne me souviens déjà plus de rien.

Vanity Game, de H. J. Hampson, traduit de l'anglais par Fanchita Gonzalez Batlle, éd. Liana Lévi, 288 pages. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire