dimanche 18 novembre 2012

Le Tableau du maître flamand, d'Arturo Pérez-Reverte


« Le Tableau du maître flamand » a rencontré un succès international depuis sa parution en 1990. Je ne m’y étais jamais frotté. C’est désormais chose faite. Résultat : un roman policier plutôt plaisant, mais dont je ne garderai pas non plus un souvenir impérissable. Le suspense de ce roman à énigme se construit essentiellement autour d’une partie d’échecs (représentée sur un tableau vieux de deux siècles) qu’un tueur décide de poursuivre à distance avec une certaine Julia, restauratrice de tableaux. L’héroïne découvre alors que chaque pièce qui se fait prendre sur l’échiquier provoque fatalement la mort d’une personne. C’est astucieux mais finalement pas assez accrocheur pour aller jusqu’à me tenir en haleine toute une nuit durant.
     
Le Tableau du maître flamand, d’Arturo Pérez-Reverte (traduit de l'espagnol par Jean-Pierre Quijano), Ed. J.-C. Lattès et Le livre de poche, 300 pages

Aucun commentaire:

Publier un commentaire